Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/03/2018

Attention aux arnaques sur les cryptomonnaies.

Je renouvelle mon appel à la prudence car de nombreuses arnaques aux cryptomonnaies courent sur le net.

Twitter a commencé à réagir mais ne peut rien faire contre la crédulité, l'ignorance et la cupidité.

Je le répète : si vous ne comprenez pas les cryptomonnaies, fuyez les.

Si vous aimez les émotions et voulez en acheter, faites le comme si vous alliez jouer au loto et oubliez votre argent. Regardez votre compte une fois par an pour éviter des émotions fortes à répétition.

N'oubliez jamais : celui ou celle qui demande la liberté d'aller et venir, c'est le renard pas les poules !

03/01/2018

Les cryptomonnaies indépendantes des banques et des gouvernements ?

L'intérêt des cryptomonnaies est l'anonymat qu'elles offrent aux contractants et la suppression des intermédiaires bancaires. Sont-elles pour autant indépendantes des instances bancaires et gouvernementales ?

Aujourd'hui, en réalité, les propriétaires de cryptomonnaies utilisent des plateformes d'échange comme Coinbase, par exemple, pour acheter, vendre et stocker leurs cryptomonnaies.

Comment font les plateformes pour échanger contre des dollars, yens, euros, etc. ? Elles doivent se procurer ces devises auprès des banques. Que se passerait-il si les banques refusent l'échange ou si sous la pression des gouvernements elles exigent la levée de l'anonymat ?Le fisc américain vient d'exiger à une plateforme le nom des personnes qui ont fait des transactions avec les bitcoins au-dessus d'un certain montant.

A ce jour, les cryptomonnaies ne sont pas des monnaies utilisées au même titre que l'euro ou le dollar, par exemple. Elles ne sont donc pas aussi indépendantes qu'on le croit des instances bancaires et gouvernementales qui n'imposent pas grand chose ... pour l'instant. Sachez qu'elles en ont la possibilité et en particulier elles mettront des obstacle aux échanges

Qui contrôle le cours des bitcoins ?

Le nombre de total de bitcoins est contrôlé par la blockchain sur laquelle repose les bitcoins. Mais qui contrôle le cours des bitcoins ?

D'après une étude publiée par Bloomberg, accessible aux professionnels, 1000 personnes contrôleraient 40% de tous les bitcoins existants. Au cours du 28 décembre 2017 de 14 260 $ par bitcoin, la capitalisation du bitcoin s'élevait à 246 milliards $ et donc ces personnes contrôlaient 98 milliards soit près de 100 millions $ chacun. L'identité de la majorité de ces personnes est inconnue mais on peut suivre leurs activités.

Il semblerait que les membres de ce club se connaissent et agissent en coordination pour toujours faire monter les cours des bitcoins. par exemple, une technique est le "wash sale" : deux personnes s'échangent plusieurs fois de suite en augmentant légèrement le prix à chaque transaction, créant ainsi du volume et une tendance pour appâter des "clients" à ces cours qui montent.

Il existe en bourse des contrats sur les bitcoins qui permettent de se couvrir à la baisse des bitcoins. Avec ces contrats, une ou plusieurs de ces personnes, que certains surnomment "les orques", différents des requins de Wall Street, peuvent brader de réels bitcoins sur les plateformes d'échange sans perdre un dollar. Vous connaissez le jeu : Pile tu perds , Face je gagne ! Attention aux Orques !!

La volatilité des bitcoins serait expliquée par le jeu des Orques.

Publié dans crypto monnaie | Tags : bitcoin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

23/12/2017

Comment les plus values sur Bitcoins sont-elles imposées ?

Un article des echos.