Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/08/2017

Pourquoi les entreprises se tournent vers le crowdlending (prêt participatif) ?

Aujourd'hui, le succès du financement participatif pour le prêt aux TPE/PME ne fait plus aucun doute. Pourtant, alors que les entreprises qui empruntent sur Credit.fr ont toujours accès au crédit bancaire, elles préfèrent se tourner vers le crowdlending. Comment cela se fait-il alors que le crédit bancaire est à un taux historiquement bas ?

Les 5 raisons de ce volte-face sont dans cet article.

  1. Rapidité, simplicité, souplesse des procédures
  2. Besoins peu couverts par les banques
  3. Absence de garantie et de caution
  4. Assurance-décès invalidité offerte
  5. Pas de pénalité en cas de remboursement anticipé

Pour les prêteurs, Credit.fr offre 10% de prime de bienvenue en cash pour un maximum de prêts de 2000 euros dans les trente jours de l'inscription, soit 200 euros maximum, avec le code parrainage ARK14996.

3.png

 

1- rapidité, simplicité, souplesse des procédures

 

Le temps est précieux quand on dirige une entreprise. Les plateformes de crowdlending l'ont bien compris ! Chez Credit.fr par exemple, les formalités sont simplifiées au maximum. L'emprunteur effectue sa demande de prêt directement en ligne, sans se déplacer, et obtient immédiatement une réponse d’éligibilité. Le dossier passe ensuite en analyse et l'emprunteur a une réponse définitive sous 48h ! Les fonds sont débloqués en 5 jours en moyenne alors qu'une réponse de principe d'un établissement traditionnel peut mettre plus d'un mois.


2.png

2- BESOINS PEU COUVERTS PAR LES BANQUES

 

Un des atouts majeurs du crowdlending est de financer des besoins peu couverts par les banques. En effet, les prêts professionnels occtroyés par les plateformes répondent, à la fois, à des besoins courants financés par les banques mais aussi des projets pour lesquels elles sont plus réticentes.

Par exemple, l’achat de matériel d’occasion, le développement et la refonte de sites internet, les embauches et la formation sont des besoins nécéssaires au développement de l'activité des TPE PME mais souvent refusés par les banques.


1.png

 

3- absence de garantie et de caution

 

Contrairement aux établissements traditionnels, le crowdlending simplifie les conditions de l'emprunt et ne demande pas a l'emprunteur d’engager ses biens propres. En effet, les banques demandent souvent une caution personnelle en plus d’une garantie de type hypothèque ou nantissement. C'est un vrai frein au crédit pour les petites entreprises : 33,8 % des TPE déplorent « une demande « importante » de garanties ou de cautions personnelles » selon le Baromètre de la confiance des TPE envers leurs banques publié par la Médiation du crédit. 


7.png

 

4- Assurance décès-invalidité offerte

 

Pour préserver la sérennité de l'emprunteur, Credit.fr a souscrit en faveur du représentant légal de l’entreprise qui emprunte une assurance décès ou perte totale et irréversible d’autonomie. Le coût de cette couverture est totalement pris en charge par la plateforme. L'assurance est offerte pendant la durée du prêt.


4.png

 

5- Pas de pénalité en cas de remboursement anticipé


Enfin, cerise sur le gâteau : en cas de remboursement anticipé total, Credit.fr ne facture pas de frais supplémentaires, contrairement aux banques, qui demandent des indemnités dans la majorité des cas. 


Ce sont ces raisons et bien d'autres qui ont convaincu des milliers d'entreprises d'emprunter via des plateformes de crowdlending dans le monde. Sur Credit.fr, près de 15 millions d'euros ont déjà été injectés dans l'économie réelle et des centaines d'emplois ont été préservés et créés en quelques années.

Mais la belle histoire du crowdlending, c'est aussi et surtout, grâce aux prêteurs qu'elle s'écrit : une communauté de prêteurs actifs et sensibles aux problématiques des entreprises françaises est essentielle au bon fonctionnement de cette solution innovante. 

 

Les commentaires sont fermés.