Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/12/2013

Les dirigeants nazis avaient-ils une faille psychologique spécifique commune ?

Douglas Kelley, psychiatre, fut chargé au procès de Nuremberg de l'expertise psychiatrique de 22 responsables nazis pour répondre à cette question : existait-il une faille commune à tous ces dirigeants hitlériens ?

Il n'a pu trouver cet hypothétique caractère commun et, au contraire, il écrit :"Parmi ces hommes, on retrouve des orateurs doucereux et roués comme Goebbels, des représentants de commerce roublards et ambitieux comme Ribbentrop, et toute une série de pièces rapportées, avocaillons ou financiers."

Nuremberg.PNG et lire le livre de Jack El-Hai "le nazi et le psychiatre" éd. Les Arènes

Les expériences de Stanley Milgram vont malheureusement dans le même sens. voir sur ce lien :

http://jmcconseil.hautetfort.com/archive/2013/05/31/la-pr...

A ces époques, les neurosciences étaient pratiquement inexistantes. Quelles seraient les conclusions aujourd'hui avec les nouvelles techniques d'imagerie médicale ?

Les commentaires sont fermés.